Blog

Le saviez-vous #3 ?

Les féculents ne font pas grossir !

Le sucre et les féculents sont à ce jour toujours accusés de tous les maux. Ils sont tenus comme responsables de l’épidémie de surpoids et d’obésité.

Alors quoi de plus normal que de les supprimer de nos placards quand on commence un régime ?

 

Les féculents sont diabolisés et le nombre de personnes en surpoids continue de grimper. Pas besoin d’être un grand spécialiste de la nutrition pour s’apercevoir qu’il y a un problème. Car non, les féculents ne font pas grossir ! Cette idée reçue est encore très présente dans l’esprit de chacun. Depuis cinquante ans, la consommation de féculent a diminué chez les Français.

Cependant comme nous le savons tous, il est nécessaire de varier notre alimentation. Et réduire notre consommation de féculent n’est surement pas une bonne idée.

Qu’appelle-t-on féculents ?

  • les aliments céréaliers ou aliments d’origine céréalière : riz, semoule, blé (entier ou concassé), pâtes, farines et pain, céréales du petit-déjeuner ;
  • les légumes secs et légumineuses : lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, haricots blancs, haricots rouges, fèves ;
  • les pommes de terre, le manioc et son dérivé le tapioca…

Les féculents apportent aussi de nombreux nutriments indispensables à la santé :

-Des protéines végétales
-De vitamines du groupe B
-Des minéraux : magnésium, phosphore, calcium, fer, cuivre, zinc notamment
-Des fibres

Pourquoi est-il important d’en consommer ?

Ils représentent la principale source d’énergie de l’organisme. Lors de la digestion, les féculents sont découpés en molécules de glucose. Ce glucose alimente en énergie chacune de nos cellules. Il assure notre survie à chaque instant. Le fonctionnement du cerveau, les battements du cœur, la contraction musculaire, la synthèse des hormones….. seraient impossibles sans un apport continu et permanent en énergie.

Comment répartir sa consommation journalière ?

Les féculents doivent représenter environ la moitié de notre apport énergétique quotidien, d’après les recommandations nutritionnelles de l’ANSES.

Le cerveau ayant besoin de glucose en continu, il est donc nécessaire de consommer un peu de féculents aux trois principaux repas.

  • Au petit déjeuner cela peut être par exemple du pain, des céréales, des biscottes…

  • Au déjeuner et au dîner il est important de les associer avec une portion de protéines et des légumes afin d’avoir une alimentation équilibrée.

Faire une croix sur les féculents n’est effet pas judicieux.

C’est la porte ouverte aux fringales, aux grignotages, à la fatigue, aux difficultés de concentration. Et même aux baisses de moral et à la dépression. Le cerveau, comme les autres organes, a besoin de sucre. Souvent, une carence en glucides se traduit par des baisses de moral, des troubles du sommeil et de l’anxiété.

Il est temps de réhabiliter les féculents, tout simplement pour se maintenir en bonne santé. Supprimer les féculents de son assiette ne vous fera pas maigrir, bien au contraire. Une alimentation déséquilibrée entraine un risque de prise de poids.

Alors mettez les féculents au menu !