Blog

Le saviez vous #2 ?

Le gluten n’est pas l’ennemi de tout le monde !

Beaucoup de personnes vantent les mérites de l’élimination du gluten de l’alimentation mais ne savent même pas ce qu’est le gluten. Certains considèrent qu’en dehors de la maladie cœliaque, la problématique du gluten est inexistante voir un faux problème. Aujourd’hui il existe peu de preuves que le régime sans gluten ait un impact bénéfique sur des personnes qui ne sont pas atteintes de cette maladie.

 

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten, comme beaucoup ont dû déjà le lire, vient du mot « glu » qui signifie colle. Il s’agit précisément de la fraction insoluble des protéines, qui est elle-même constituée de : prolamines et de glutélines. Cette fraction protéique incriminée dans la maladie cœliaque et les hypersensibilités au gluten font partie de la famille des prolamines, présente sous différentes formes selon les céréales.

  1. Les prolamines du blé, de l’orge, du seigle et de l’avoine sont respectivement appelées gliadine, hordéine, sécaline et avénine.
  2. La glutéline du blé est appelée gluténine.

Le gluten se trouve dans toutes les céréales “vraies (famille des poacées ou graminées comme le blé) :

  • l’épeautre
  • le blé tendre
  • le Kamut
  • l’amidonnier et le blé dur
  • L’engrain
  • Le seigle
  • l’avoine
  • l’orge

 

Qui doit réellement éviter le gluten ?

La réponse à cette question dépendra bien évidemment de votre situation.
1) Les personnes souffrant de maladie cœliaque, d’ataxie au gluten ou d’allergie au blé.
2) Les personnes souffrant d’une intolérance aux fructanes (FODMAPS).
3) Les personnes testées intolérantes au gluten.

 

Vous l’aurez compris, le gluten n’est pas l’ennemi de tout le monde.

En revanche, si vous souffrez de symptômes chroniques à la suite d’une ingestion de gluten, tels que : des douleurs abdominales, brûlures épigastriques, rétention d’eau, nausées, diarrhées, constipation, maux de tête, fatigue chronique, trouble immunitaire…etc. Je vous recommande vivement les conseils d’un diététicien-nutritionniste ou de prendre rendez-vous chez un allergologue qui pourra vous orienter sur ces problèmes.